17/09/2012

Redonnons du pouvoir d'achat à ceux qui dépensent

Depuis une bonne décennie, le pouvoir d’achat réel de la classe moyenne et des moins favorisés diminue.

Du moins, il ne suit pas l’augmentation de la richesse acquise par l’amélioration de l’outil de production. Cet écart est confisqué par les classes plus aisées qui thésaurisent ou investissent dans des produits financiers sans création de valeur durable pour l’économie réelle. Il est affligeant de constater avec quelle complaisance d’une partie de la droite, les néo libéraux nous conduisent dans le mur. Crise après crise, c’est toujours plus les travailleurs et les consommateurs qui paient les conséquences. Le lot est l’appauvrissement de la principale classe contributive  et immigration.jpgl’augmentation incessante du chômage. Le calcul est pourtant simple. Un revenu de 3 millions de francs ne profite pas à l’économie réelle comme le font 30 ménages qui bénéficient de 100'000 francs. Dans le second cas, on se trouve avec trente familles qui ont besoin d’un véhicule, de logement, de biens de première nécessité, de vacances, de loisirs etc. Alors que le revenu à 3 millions n’achètera pas une trentaine de voitures et ne consommera en tous cas pas autant que les trente familles réunies. En d’autres termes, son revenu généré sur l’amélioration de l’outil de production ne sera pas réinvesti dans l’économie réelle et ne dopera pas la croissance. C’est principalement la financiarisation et la spéculation qui bénéficient du surplus de revenus. Loin de moi l’intention d’attiser la lutte des classes et de remettre au goût du jour les thèses de Karl Marx. Mais force est de constater que nous sommes confrontés à une dérive dévastatrice. Si dans les années septante, le PDG d’une multinationale américaine gagnait en moyenne plusieurs fois le salaire médian distribué dans son entreprise, aujourd’hui on dépasse les 200 fois dans une quantité incroyable de cas. Il est urgent de  relever tous les salaires de la base. Parce que c’est la base qui produit et qui dépense.

Commentaires

@Monsieur Meylan ce que vous décrivez si justement n'est que vrai.Cependant en voyant les dépenses exagérées de nombreux ménages comme envoutés par la la folie dépensière qui elle est provoquée par les médias,ne pensez vous pas qu'il faudrait revoir aussi les habitudes des consommateurs et ce dès la maternelle en supprimant aussi de nombreux gadjets électroniques qui les conduiront a leur propre perte ou au sevrage en milieu médical qui lui aussi représente un cout pour notre monde actuel .Alors qu'on tartine le cerveau des gens a coups de danger concernant la fumée passive,de qui se moque-t'ils réellement les hypocrites qui veulent interdire l'addiction à la fumée en ouvrant des casinos?
Sans oublier le surnombre en étuidants qui lui aussi exige des sacrifices qui sont à rembourser par l'étudiant ensuite si une bourse est accordée,quand aux PDG on sait aussi qu'ils ont toujours été sources de jalousie mais en évitant de dire qu'ils étaient très nombreux a verser de l'argent aux bonnes oeuvres .
Et si l'on sait le nombre d'enfants Rois imitant admirablement les PDG auprès de leurs parents on voit bien que leur disparition est loin de s'éteindre
Toute belle journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovsmeralda | 18/09/2012

Les commentaires sont fermés.