28/10/2012

Le marché et la fameuse "main invisible" !

La métaphore d’Adam Smith

L'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Strauss-Kahn, a déclaré, en substance, lundi 4 avril 2011, à Washington, que la récente crise financière plaidait pour plus d’intervention de l’Etat et moins de laisser-faire.

« Alors que la mondialisation des échanges est associée à la baisse des inégalités, la mondialisation financières les a accrues. (…) Il y a une sorte de mélange de chômage et d’inégalités sociales, qui peut entraîner des troubles sociaux. (…) J’aime dire que la main invisible ne doit pas devenir le poing invisible.»

Le concept de la « main invisible » repose sur les théories de l’économiste Adam Smith. Pour ce dernier, les actions des individus seraient rendues complémentaires par le marché et c’est ce qu’il appelle la « main invisible.»

adam-smith-1723-1790-le-marche-n-a-besoin-de-personne-pour-fonctionner_paysage619.jpgSelon Smith, les « lois » du marché, associées au caractère égoïste des agents économiques, conduiraient à l’harmonie sociale. La confrontation des intérêts individuels mène naturellement à la concurrence, et celle-ci amène les individus à produire ce dont la société a besoin. Une forte demande provoque l’envolée des prix. Elle amène les producteurs avides de profits à produire le bien recherché. L’égoïsme d’un individu seul est nuisible, mais la confrontation des égoïsmes conduit à l’intérêt général. Si un producteur tente d’abuser de sa position et fait monter les prix, des concurrents aussi avides de profit s’attaqueront au marché en vendant moins cher. La main invisible oriente donc le travail vers l’usage le plus utile à la société car c’est aussi celui qui est le plus rentable. Elle règle avec justesse les prix, les revenus et les quantités produites. L’économiste avancerait donc l’idée d’un marché « autorégulateur ». Toutefois, lorsque nous l’étudions dans le texte, nous rencontrons l’exigence d’une instance de régulation morale. Parce que le marché, par essence, n’est pas moral. Le fort écrase le petit et le rapide tue le lent. N’en déplaise à certains banquiers et néolibéraux, Adam Smith n’est finalement pas l’apôtre d’un capitalisme sauvage. Le principe du marché tel qu’il le décrit s’applique à l’économie artisanale de son époque. Aussi, il dénonce les industriels qui par les ententes et les monopoles tentent de contourner la loi à leur seul profit. Ce n’est donc pas l’État qui menace le plus l’économie de marché mais plutôt les "profiteurs amoraux". Il revient à l’autorité souveraine de s’assurer du respect des règles du marché.

Commentaires

très bon article montrant les points faibles de notre monde surtout virtuel ,il ne faut pas se mettre un bandeau sur les yeux.Celui-ci offrant aux arnaqueurs des portes auxquels peu penseraient .Comme par exemple si l'info et vraie ,que des braquages sont organisés par des maisons de surveillance elles mêmes pour vendre leur matos.Pourquoi pas après tout c'est tellement facile de faire de fausses cartes de visites avec les nombreux logiciels.Même les indignés sont mandatés par qui j'en sais rien mais il faut bien se nourrir et manifester des semaines entières sans boulot et sans argent,excepté Nicolas de Flues qui lui avait réussi ce tour de force et encore!
Et quand on a eut affaire à de faux réparateurs en informatique il est préférable d'avertir les personnes âgées sollicitées pour l'achat d'ordis qui souvent ouvriront la porte a des arnaqueurs qui n'auront qu'un seul but,laisse l'ordi en panne mais en ayant auparavant encaissé de très jolies sommes d'argent à payer cash
toute bonne soirée pour vous Monsieur Meylan

Écrit par : lovsmeralda | 29/10/2012

je me permets de rajouter ceci en pensant à la phrase qui a fait boule de neige et sortie miraculeusement du cerveau de B.Picard.Ah belle main invisible! si l'on sait les nombreux immeubles ayant des conciergeries ambulantes,dés lors il est facile de piéger les locataires laissés seuls pour se débrouiller.Les maisons de surveillance l'esprit peut-être un peu plus alerte que certains politiciens sans viser quique ce soit en particulier ont senti l'aubaine.Quoi de mieux pour obliger un propriétaire ou une agence à devoir poser des caméras de surveillance après faux hold'up ou braquage simulé
Le système simulation à l' Américaine a déjà fait ses preuves pour contenter les lecteurs forts amateurs de sensations fortes.Hollywood a donné des idées à d'autres et notre pays est devenu un réservoir à crapules ni plus ni moins.Ce cher De Gaules dirait: Merci à l'UE vrai foutoir de quotas jamais respectés par les pays membres
On comprend dès lors beaucoup mieux pourquoi les personnes en Suisse et seules doivent rester le plus longtemps à leur domicile sans doute pour servir d'appâts

Écrit par : lovsmeralda | 30/10/2012

Les commentaires sont fermés.