16/08/2014

Des politiques sous influence

2.pngDemandons plus de transparence de la part de nos élus. C’est nous qui payons !

 

Comme le révèle Jean-Philippe Buchs, dans le magazine « Bilan » du 25 juin 2014, le Parlement refuse toute transparence. A ce jour, il existe 400 personnes non élues qui bénéficient d’un badge spécial, d’un accès libre au Palais fédéral et à tous les lieux non public. Ils sont plus nombreux que nos élus fédéraux – conseillers nationaux et conseillers aux Etats réunis. La liste des accrédités peut être obtenues sur ce lien www.parlament.ch/f/organe-mitglieder/nationalrat/Pages/default.aspx.

 

Exemples : la conseillère nationale genevoise UDC Céline Amaudruz a accrédité Raphaël Tschanz de l’UBS, Fathi Derder, PLR Les Libéraux- Radicaux/VD a, pour sa part, accédité Cristina Gaggini, directrice romande d’economiesuisse. Toutefois, les intérêts ne sont pas exclusivement économiques. De son côté, le doyen de la Coupole, Jacques Neirynck a accrédité son fils Julien.

 

Néanmoins, quand les électeurs élisent Céline Amaudruz ils doivent savoir qu’ils font rentrer l’UBS au sein de nos plus hautes instances politiques même si ce n’est plus vraiment nécessaire.

 

1459255_380363868764816_1298271255_n.pngFort de ce constat, notons la judicieuse idée du parti politique morgien « Morges Libre » qui a lancé ce printemps une pétition sur le plan fédéral pour demander aux Parlementaires d’afficher publiquement les noms de leur(s) accrédité(s) lors de chaque prise de position lors des campagnes de votations fédérales. Histoire que le grand public sache pour qui roulent nos élus !

 

Ce formulaire de pétition peut être commandé sans engagement via morgeslibre@gmail.com.

 

Certains élus se sont bien battus pour restreindre l’accès au gouvernement mais sans succès. Et, comme l’a démontré encore récemment la Neue Zürcher Zeitung, ces « invités » n’indiquent pas toujours correctement leurs activités professionnelles. Plus surprenant, on trouve encore dans les pas perdus de notre Palais fédéral l’influence d’anciens élus sans savoir pour qui ils roulent à présent.

 

Et au journaliste de Bilan d’ajouter :

 

« Beaucoup de parlementaires sont de véritables lobbyistes. Ils tirent une partie de leurs revenus de imagesCALD3R2K.jpgleur présence dans des conseils d’administration d’entreprises privées ou représentent des associations économiques. Ils n’hésitent pas non plus à monter à la tribune avec des interventions préparées par ceux qu’ils défendent. Ils votent pour faire triompher leurs propres intérêts. Or la Constitution interdit les mandats impératifs en ces termes : Les membres de l’assemblée fédérale doivent voter sans instruction ! »

 

Par ailleurs, on se rappelle encore de l’intervention du sénateur indépendant Thomas Minder qui était intervenu, en avril 2012, excédé qu’il était de dénombrer plus de lobbyistes dans les couloirs du gouvernement que de parlementaires. Il avait lui aussi tenté de restreindre leurs accès. Urs Schwaller, Parti démocrate-chrétien (PDC), avait alors rétorqué que les dossiers sont toujours plus complexes que les interventions régulières des « femmes et des hommes de l’ombre » étaient nécessaires.

 

1.pngAu nombre des « agences » de communication et de conseils stratégiques du pays, on compte l’influente Dynamics Group, www.dynamicsgroup.ch, que le président du PDC Christophe Darbellay compte parmi ses accrédités ou encore Furrer Hugi & Partner, www.furrerhugi.ch. Cette dernière, fondée en 2006, fut très utile à Glencore, géant du trading de matières premières pour redorer son image auprès de nos décideurs. Elle compte des clients tels que Swisscom, Mc Donald’s et Google. Cette firme montante est gentiment en train de s’imposer comme incontournable dans les « public affairs » - soit peser sur les décisions politiques.

 

Commentaires

Préparez-vous les élections fédérales 2015 sous la bannière Vaud Libre en étant la future tête de liste puisque vous avez échoué aux précédentes avec le PDC ???

Reste à attendre une semaine pour que mon commentaire soit publié ... comme chaque fois !

Écrit par : MBA | 16/08/2014

On se demande pourquoi vous ne visez dans votre billet que les lobbystes de droite et non ceux de gauche tel les syndicalistes et autres membres de lobbies écologiques comme le WWF,l'ATE ou Greenpeace dont cette dernière brassent des millions tel une multinationale comme UBS ou Nestlé.

Décidemment ce blog qui se dit libéral a plus une odeur de gauchisme.

Quand au sénateur Minder il ferait mieux de la fermer étant lui-même patron d'une entreprise privée.

D.J

Écrit par : D.J | 16/08/2014

Si je ne me trompe pas,vous aviez déjà publié plus ou moins le même texte en février 2014 ...

Rafraîchissement sans doute ... c'est vrai qu'avec cet été caniculaire, cela méritait bien quelques glaçons !

@ D.J. suis entièrement d'accord avec vous, c'est toujours la droite qui est visée,jamais la gauche

Écrit par : MBA | 17/08/2014

Vous auriez pu indiquer une femme PDC - votre ancien parti - Mme Lucrezia Meier Schatz qui accrédite quelques unes des "grandes" maladies ... mais c'est vrai que le PDC Vaud et Vaud Libre forment un groupe au Grand Conseil vaudois ... !!!

Écrit par : MBA | 19/08/2014

MBA et D.J. anonymes! Apparemment vous n'aimez pas la transparence en général vu que vous cachez votre nom!
La transparence devra être pour tout les élus, pour que les électeurs sachent pour qui ils ont voté ou qui a influencé tel parlementaire dans sa decision.
Ce qui est clair, c'est que ce sont ceux qui sont signalés par Monsieur Meylan, qui s'opposent le plus farouchement à cette transparence. Qu'ont ils à cacher? Qu'avez vous à cacher?

Écrit par : Anne Berguerand | 20/08/2014

MBA sont mes initiales et je fais ce que je veux !

Monsieur Meylan sait parfaitement qui je suis.

Si cela vous dérange, ce n'est pas mon problème.

Remarquez que sur les réseaux sociaux, FB pour ne pas le nommer, vous apparaissez cachée ... !!!

Écrit par : MBA | 20/08/2014

François, désolée mais avoir réfléchi, je ne posterai plus rien sur tes blogs.

Écrit par : MBA | 20/08/2014

Je déteste les petits nouveaux qui débarquent et demandent aux anciens, aux habitués de se présenter, comme cette Anne Berguerand.

Instruisez vous Madame, avant d'écrire des bêtises !

D.J. sont les initiales de Dominique Jordan, qui a même son propre blog et profil Facebook, accesibles sans aucune peine, pour celui qui est honnête.

http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/about.html

Voila, je vous mâche même le travail ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 20/08/2014

@ Anne,

Si je voulais chercher la petite bête je pourrais vous dire que votre nom et prénom ne prouve pas que vous signez sous votre vrai identité.

A pat ça vous pouvez aller sur mon blog et cliquer sur " A propos " comme ça vous saurez qui je suis.

http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/

Pour ce qui est du billet. M meylan reproche exclusivement les parlementaires de droite et leurs influences issues du secteur privé. Mais pour les parlementaires de gauche qui sont affiliés à des syndicats, des coopératives ou des associations écologistes qui ont aussi leur influence sur les politiques là pas un seul mot.

Quand à la transparence où est le problème? Qu'Est-ce que cela change de savoir qu'un parlementaire touche 1000; 10'000 ou 100'000 ou un 1 million de frs d'UBS de Nestlé ou de Novartis? Au final ce sont les électeurs qui décident qui sera élu ou non. Les électeurs ne votent pas en fonction des fiches de paie des candidats ou de leur nombre siège dans des CA. Si l'argent et le statut privé étaient déterminant il n'y aurait plus un seul gauchiste dans aucun parlement qu'il soit communal, cantonal ou fédéral.

Moi je me fout de savoir qui gagne quoi qui touche quoi et qui travail où siège où. Moi je vote pour des idées. Et je pense que c'est généralement ce que font la majorité des électeurs.

La transparence dont on parle ici c'est juste un discours des gauchistes pour se donner l'excuse de l'argent de la droite qui a tout aidé en cas de défaite politique. Comme Pierre-Yves Maillard qui aime la démocratie que quand ça l'arrange. P-Y M. parlait de victoire du fric quand la droite avait gagné la votation sur le SMIC ( l'avant dernière il y a quelques années )et qui parlait de victoire de la démocratie quand la gauche et lui-même avait gagné sur les nouvelles prestations complémentaires dans le canton de Vaud.

D.J

Écrit par : D.J | 20/08/2014

Chers lecteurs ou plutôt critiques, j'ai pour habitude de ne pas répondre ni censurer suite aux commentaires de mes billets que j'assume pleinement. Et les commentaires les plus acerbes, en plus de nullement m'amuser, desservent généralement leurs auteurs. Ceci dit, je suis plutôt flatté que vous me lisiez et je vous en remercie vivement.
Deux points que je souhaite soulever :
1) Il y a une différence notoire entre le lobbyisme généreusement rémunérateur qui sert des intérêts privés et celui que certains ici nomment avec si peu de délicatesse "gauchiste" qui vise le mieux vivre ensemble.
2) Je connais personnellement Anne Berguerand qui engagée politiquement dans un grand parti et animée par de profondes convictions n'hésite pas à se salir les mains sur les marchés et dans les manifestations du canton et d'ailleurs pour défendre ses idées au lieu de se réduire derrière un ordinateur à cracher du venin.
D'autre part, elle est toujours visible sous son identité tant sur les réseaux sociaux que dans la réalité. Les attaques gratuites à son encontre relevées plus haut je les mettrai sur le compte de frustrations diverses et d'un mal être révélateur habitant leurs auteurs.
Merci ma chère Anne.

Écrit par : François Meylan | 21/08/2014

Les commentaires sont fermés.