01/09/2015

Conflits d'intérêts multiples dans la santé

FullSizeRender (2).jpg

"L'instrumentalisation de professionnels par des études dites indépendantes est d'autant plus efficace si eux-mêmes n'en sont pas conscients"*

Dr Rainer Kaelin**

François Meylan

Nous notons, avec l'avènement des réseaux sociaux, un trend versRainer Kaelin.jpg plus de transparence. Aux Etats-Unis, depuis le 30 septembre 2014, les patients peuvent savoir si leur médecin a reçu des avantages de la part des fabricants de médicaments. Dans notre pays, cela devrait enfin entrer en vigueur en 2016. Mais la participation des pharmas ne sera que volontaire. Comme pour le financement des partis politiques totalement opaque en Suisse, qui sont pourtant des faiseurs d'opinions, un effort sérieux de transparence est indispensable à la survie de notre système. L'avenir de notre démocratie est en question. Nous ne saurions préserver la libre concurrence, la liberté d'entreprendre et la liberté de contracté sans la foi et la confiance dans nos institutions.

Le public perçoit les conflits d'intérêts des politiciens, lorsque ceux-ci défendent manifestement l'avantage particulier de leur prochaine réélection ou des lobbys  plutôt que le bien commun. Malheureusement, les conflits d'intérêts se cachent partout.

Au printemps 2013, le cardiologue Hiroaki Matsubara a dû démissionner de son poste universitaire à Kyoto, car il avait faussé les essais concernant une indication secondaire d'un médicament de Novartis. L'étude avait été utilisée pour la prolongation de vie du brevet, arrivé à échéance.

L'enquête mit à jour 34 falsifications. Le but de la supercherie était de "prouver" que le médicament Diovan de la firme bâloise était supérieur aux autres médicaments préventifs contre les accidents vasculaires cérébraux.

La faute du chercheur détourne l'attention de l'énorme pression qu'exercent les firmes sur la corporation médicale en général.

Nous retrouvons les mêmes conflits d'intérêts avec l'industrie du tabac. A ce titre, la convention-cadre sur la prévention du tabagisme de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) exhorte les Etats et les sociétés civiles à tenir compte des multinationales à l'origine du problème, qui sabotent les efforts pour le réduire. Les organisations de santé gagneraient en crédibilité par une position commune parfaitement transparente sur les intérêts des cigarettiers dans ce marché.

Et les médias seraient bien inspirés de servir la transparence par une communication complète des enjeux. Autrement, ils se feront, par naïveté ou méconnaissance de la matière, complices d'efficaces actions de promotion pour une industrie dont l'intérêt général n'a jamais été une considération.

 

*Extraits de l'article publié le mercredi 4 décembre 2013, dans les lignes économiques de Forum, sous la rubrique "Les invités", Le Temps.

L'intégralité de l'article disponible sur demande.

**Pneumologue et médecine interne, ancien vice-président de la Ligue pulmonaire suisse, membre du groupe tabac de la Société suisse de pneumologie.

Remarque : les jours suivants, cet article a été couvert largement par une émission sur les ondes de Radio Cité Genève.

Commentaires

Vous arrivez comme "grêle après les vendanges" soit rien de nouveau sous le soleil !!!

Vous reprenez des sujets déjà lus et relus et revus ...

Écrit par : Hélène | 01/09/2015

Monsieur Meylan on est nombreux à ne pas fesses bouquer car ce système de délation personnelle ressemble à s'y méprendre à une lapidation comme au temps du Christ ou plus près de nous au système Stasi voire la Gestapo
Tout dénoncer ne va rien changer bien au contraire on l'a vu avec les déchetteries c'est pire qu'avant et les gens deviennent de plus en plus teignes
Désolée mais on est nombreux à ne pas prendre parti pour ce genre de jeu qui peut avoir des retombées psychologiques désastreuses pour les personnes montrées du doigt
Vous me direz on critique des politiciens oui mais eux sont payés par le peuple pour justement éviter de telles dérives
Vous alleu me dire aussi faut suivre son temps alors si on vous disait d'aller vous jeter au lac, iriez vous? rire
Très belle soirée pour Vous

Écrit par : lovejoie | 01/09/2015

Je me permets d'ajouter ceci ,heureusement que tous ces gens qui passent leur temps à dénoncer sans être forcément concernée eux mêmes par le médecin ou je ne sais qui d'autres ne sont pas copropriétaire ou locataires comme ma pomme dans l'immeuble que j'habite ,l'ensemble de la communauté voire la gérante aurait vite fait de les remettre au pas
Certains nomment ces comportements, de l'espionnite ni plus ni moins

Écrit par : lovejoie | 01/09/2015

Les commentaires sont fermés.