31/05/2017

Tant d'incohérence face au terrorisme !

IMG_4720.JPGDe passage au Kosovo (visite de nos soldats de la Swisscoy), que je venais en tant que bon chrétien de me recueillir dans la très belle Mosquée Sinan Pasha de Prizren, j'ai répondu téléphoniquement à l'interview de Rayane Ben Amor de Radio Cité Genève. Journaliste que j'apprécie particulièrement tant professionnellement que humainement. Concernant le terrorisme islamiste, je l'appelle de la criminalité organisée tantôt agissant pour des intérêts géostratégiques tels que renverser Bachar ou nous permettre de garder la main sur de gigantesques réserves d'hydrocarbures, tantôt elle agit pour propre compte. Ses activités illicites étant multiples et financièrement juteuses. Néanmoins, que l'on soit au Kosovo, en Egypte, en Tunisie ou encore en Indonésie on réalise combien l'idée de l'instauration d'un nouveau Califat qui en voudrait au mode de vie occidental décadent n'est que pur fantasme. L'immense majorité des musulmans qu'on appelle l'Oumma n'inspire qu'à avoir un travail et à pouvoir élever dignement sa famille. Et pour moi les pouvoirs que sont le politique et les médias ont une grande responsabilité dans la lecture stérile que l'on fait des attentats terroristes - qui ne sont que des violences politiques ou crapuleuses - depuis le 11 septembre 2001. Que de temps et surtout de vies gâchées. De colporter l'idée d'une industrie du terrorisme islamiste se nommant tantôt Al-Qaïda, Daech ou autres à l'assaut du monde entier sans aller voir qui tire les ficelles et à qui profite le crime est dangereux. Par exemple, si un tel déclare qu'il est le Messie et que les médias le colportent sans cesse - sans autre investigation - la population va finir par le croire, sans se poser de question. Pourtant des questions utiles il y en a. Comment le Président Trump qui prétend faire la guerre au terrorisme peut vendre pour 380 milliards de dollars de matériel militaire et de fournitures à l'Arabie Saoudite sans que cela ne semble choquer personne. Comment des puissances occidentales telles que la France peuvent se laisser embarquer dans des actions d'ingérence au Moyen Orient. Ou encore comment personne ne donne l'alarme sur le financement des mosquées au Kosovo par la Turquie belliqueuse du tyran Erdogan. La main mise sur la religion est une prise de pouvoir. Erdogan tout comme les saoudiens l'ont très bien compris. Mais nous Occidentaux aussi puisque nous avons toujours encouragé et financé les obédiences les plus belliqueuses et les plus terrifiantes dans le monde tels que les Talibans en Afghanistan. Quand allons-nous soutenir les intellectuels, les philosophes et les âmes de paix ? Quitte à payer notre pétrole un peu plus cher et à vendre moins d'armes ?