20/07/2018

L’emprise...

D321464F-3C95-4199-9AE8-2A358EACCDC2.jpegVous avez vécu un jour ou l’autre une situation d’emprise. Comment cela fonctionne ? Un individu que vous pensez bienveillant vous fait exister. Dans votre existence, un peu solitaire, en recherche de sens ou traversant une fatigue passagère vous rencontrez cette personne. Elle s’intéresse à vous. Vous porte de l’attention. Vous avez l’impression de ne plus vous sentir seul. Ses paroles comme par la suite ses messages sont savamment dosés pour créer une dépendance. Mais qu’importe puisque vous exister. C’est ce que vous croyez.

 

 

En réalité vous n’existez plus. Vous êtes passé de sujet à objet. Vous n’êtes plus qu’un instrument. À la merci 8C1445B5-0450-410B-9CB5-08BF9CBF67CC.jpegde cet individu que vous croyez toujours être votre ami vous allez le suivre dans ses actions et même faire des choses contre votre propre intérêt et celui de vos proches. Il n’y a ni générosité ni amour et encore moins de perspectives avec cette personne qui vous a mise sous son emprise. Ce n’est que manipulation intéressée.

 

 

Votre organisme se manifeste, il résiste, une petite voixA66A5282-8BA5-414C-BFF9-A540647FC1BC.jpeg en vous tire l’alarme dès le début de l’entrée en relation. Mais vous ne l’écoutez pas. Parce qu’il y a la nouveauté, le jeu, la curiosité et 7CF3177D-5142-4D02-891D-C231A23A184F.jpegsurtout cette incroyable sensation d’exister. Sans compter le sentiment d’appartenance qui est également fort très fort. Plus l’emprise sera longue plus en sortir sera difficile. Pourtant, il faudra le faire. Ce sera tôt ou tard une question de vie ou de mort. On retrouve le phénomène d’emprise tant dans le couple, sur le lieu professionnel, dans la famille, en politique et ailleurs. Le fonctionnement des sectes est édifiant, dans ce domaine. Force est de constater qu’en Catalogne il est en train de se passer quelque chose de la sorte. C’est inquiétant. De voir autant de gens qui agissent comme dans une secte, totalement sous emprise, guidés par des marionnettistes qui n’ont strictement rien à leur offrir comme projet de société. Si ce n’est que d’alimenter leur jouissance narcissique et de poursuivre le bal des vampires.

Commentaires

Avez-vous eu enfant, des amis catalans. Sinon, il vous aurait dis qu'ils sont catalans. C'est là votre problème de compréhensions. C'est l'envie d'une partie des catalans qui a amené à cette situation. Les indépendantistes sont le catalyseur pas le moteur.
Une partie des catalans ont produit les indépendantistes et non les indépendantistes qui ont produit l'identité catalane.

C'est pour cette raison que rien n'a changé et rien ne changera tant que le système politique ne change pas.
L'autonomie ne veut pas dire participer au pouvoir comme cela se ferait dans un système fédéral.
L'autonomie est la pire des solution puisqu'il accroit la volonté d'indépendance, alors que le fédéralisme est lui, participatif dans le fonctionnement de l'Etat, donc il diminue cette volonté de partir.

Écrit par : motus | 20/07/2018

Motus, merci pour cette appréciation de la situation. Pour ma part, je suis d’avis que les causes sont multiples et complexes à la fois. Le côté pègre et délictueux n’est pas à négliger non plus.

Écrit par : François Meylan | 21/07/2018

Je confirme le point de vue de motus. Des amis d'enfance de mon père m'ont accueilli en Catalogne il y a plus de 50 ans et ils se disaient catalans. Je ne vois pas ce que François Meylan ne comprend pas. Imagine-t-il des Valaisans qu'on forcerait à se dire Vaudois ? L'indépendance n'est peut-être pas la voie, mais actuellement, on voit des Français ou des Espagnols qui se plaignent qu'on ne leur parle que catalan. Imagine-t-on des Anglais qui se plaindraient qu'on ne parle que français dans l'épicerie de Nyon, ou des Suisse-allemands outrés que l'on ne parle pas leur langue à Lausanne ?
M.Meylan, redescendez sur terre...

Écrit par : Géo | 21/07/2018

Géo, 55% de la population catalane a l’espagnol comme langue maternelle. Ce n’est pas trop de demander de dispenser un quart des cours en espagnol. Vous ne pensez pas qu’enseigner l’espagnol en plus du catalan est un bagage culturel et économique inestimable ?

Écrit par : François Meylan | 22/07/2018

En dehors de Salvador Dali et sa vision psychédélique des Catalans, il m'avait jusqu'ici semblé que c'est du côté de Perpignan que l'identité à cette culture était la plus forte.

Écrit par : rabbit | 22/07/2018

Sous Franco, le catalan a été interdit. Ceci explique cela, notamment le fait de reprendre une identité qui a été étouffée pendant longtemps.

N'importe quelle région du monde qui a subit une destruction de sa culture, cherche à la retrouver, quitte à que cela se passe dans des excès. Un parallèle avec le Quebec qui lutte pour le français.

Écrit par : motus | 22/07/2018

Pour moi, l'Espagne ne traite pas de façon démocratique le problème de la Catalogne et du pays basque. Cela a été compliqué de façon monstrueuse par le franquisme et ceci explique cela. L'attitude de Rajoy a été très maladroite. Il eût fallu faire intervenir des médiateurs, des arbitres et des modérateurs. Il y a des arguments dans les deux camps, il s'agissait de régler ce conflit de manière la plus constructive possible. En restant dans le juridisme constitutionnel le plus étroit, la situation ne peut que pourrir. Et c'est mal parti avec la nouvelle direction du PP...

Écrit par : Géo | 22/07/2018

Motus, Géo et Rabbit,
Merci pour ce débat constructif avec vos arguments de qualité.

Écrit par : François Meylan | 23/07/2018

Il est sidérant de voir à quel point de nombreux homme sont encore sous l'emprise de paroles dont leurs anciens se faisaient une gloriole
du genre ,pourquoi expliquer aux femmes ,elles ne peuvent comprendre
Navrée mais si les femmes mettent plus de temps à analyser pour comprendre durablement ,les hommes quand à eux n'ont aucune mémoire
Excepté pour ce qu'il ne faut pas ,il va de soi !!!!!
On rit déjà en pensant aux nombreux quiproquos fruits d' échanges par textos et sans vrais dialogues ,les seuls d'ailleurs ne coutant aucun radis en plus
Bonne soirée Monsieur Meylan

Écrit par : lovejoie | 23/07/2018

Les commentaires sont fermés.