20/07/2018

L’emprise...

D321464F-3C95-4199-9AE8-2A358EACCDC2.jpegVous avez vécu un jour ou l’autre une situation d’emprise. Comment cela fonctionne ? Un individu que vous pensez bienveillant vous fait exister. Dans votre existence, un peu solitaire, en recherche de sens ou traversant une fatigue passagère vous rencontrez cette personne. Elle s’intéresse à vous. Vous porte de l’attention. Vous avez l’impression de ne plus vous sentir seul. Ses paroles comme par la suite ses messages sont savamment dosés pour créer une dépendance. Mais qu’importe puisque vous exister. C’est ce que vous croyez.

 

 

En réalité vous n’existez plus. Vous êtes passé de sujet à objet. Vous n’êtes plus qu’un instrument. À la merci 8C1445B5-0450-410B-9CB5-08BF9CBF67CC.jpegde cet individu que vous croyez toujours être votre ami vous allez le suivre dans ses actions et même faire des choses contre votre propre intérêt et celui de vos proches. Il n’y a ni générosité ni amour et encore moins de perspectives avec cette personne qui vous a mise sous son emprise. Ce n’est que manipulation intéressée.

 

 

Votre organisme se manifeste, il résiste, une petite voixA66A5282-8BA5-414C-BFF9-A540647FC1BC.jpeg en vous tire l’alarme dès le début de l’entrée en relation. Mais vous ne l’écoutez pas. Parce qu’il y a la nouveauté, le jeu, la curiosité et 7CF3177D-5142-4D02-891D-C231A23A184F.jpegsurtout cette incroyable sensation d’exister. Sans compter le sentiment d’appartenance qui est également fort très fort. Plus l’emprise sera longue plus en sortir sera difficile. Pourtant, il faudra le faire. Ce sera tôt ou tard une question de vie ou de mort. On retrouve le phénomène d’emprise tant dans le couple, sur le lieu professionnel, dans la famille, en politique et ailleurs. Le fonctionnement des sectes est édifiant, dans ce domaine. Force est de constater qu’en Catalogne il est en train de se passer quelque chose de la sorte. C’est inquiétant. De voir autant de gens qui agissent comme dans une secte, totalement sous emprise, guidés par des marionnettistes qui n’ont strictement rien à leur offrir comme projet de société. Si ce n’est que d’alimenter leur jouissance narcissique et de poursuivre le bal des vampires.