27/03/2019

Nous sommes confrontés à une guerre de la communication sans précédent !

8714D51B-8940-45C0-A61F-D27930A2B072.jpeg*Aujourd’hui, les guerres ne commencent pas avec des bombes mais avec des mensonges diffusés et répétés avec tous les moyens de communication possible. Si il était jadis aisé de désigner un pays exotique comme ennemi il est beaucoup plus difficile de le faire quand cela se passe dans une Europe démocratique en 2019. Et pourtant c’est ce que fait l’appareil séparatiste catalan qui est - on ne le répétera jamais assez - d’origine criminelle puisqu’il repose, entre autres, sur la gigantesque affaire de corruption du clan Jordi Pujol. Il ne nous livre pas cette guerre seul. Il dispose d’importants soutiens à l’extérieur de l’Espagne. Des pays étrangers mais non seulement. Des firmes privées à qui on a promis des contrats juteux en cas de sédition de la Catalogne. Le réseau de faiseurs d’opinions établi par l’ANC et Diplocat est phénoménal également. Pour la Suisse, par exemple, l’Université de Genève est acquise à la cause séparatiste. Il ne suffit que d’un ou deux faiseurs d’opinion achetés par l’appareil est vous vous mettez dans la poche une telle institution. Dans le cas présent il s’agit du professeur Nicolas Levrat et du lobbyiste Niko Kirsch. Et tout est permis : des mensonges aux théories les plus fumeuses ! Nous parlons de manipulation des masses. C’est une vraie guerre. Les morts suivront... Toujours en Suisse et en relation avec la crise catalane, que dire du journal en ligne « La Méduse » avec lequel j’ai moi-même collaboré bénévolement durant plus d’une année avec des textes issus de mes investigations sur les violences politiques ? Quand son fondateur le rédacteur et journaliste émérite Christian Campiche vous intime l’ordre de ne pas prendre position contre les séparatistes catalans au risque de vous exclure de son journal. Et malgré toute votre bonne foi et toutes les preuves que vous lui apporter sur l’existence d’un appareil séparatiste manipulateur et criminel, il vous boycotte. Vous apprenez, par la suite, qu’il fréquente l’Assemblée nationale catalane (ANC), la section suisse établie à Zürich, depuis 2012, et qui organise régulièrement des événements de lobbying dans tout le pays. Vous comprenez alors pourquoi « La Méduse » a publié en l’espace de 18 mois 30 textes à charge contre l’Espagne. Avec le soin de nier toute existence de la majorité « silencieuse » et sociale catalane opposée à la sédition. Cependant, qu’ils soient communicants, lobbyistes ou propagandistes ces professeurs, journalistes et autres faiseurs d’opinion pervertis pour ne pas dire compromis ou même corrompus - osons le qualificatif - ils sont plus efficaces dans la discrétion. Alors dénonçons-les publiquement et ne laissons rien passer. Ils nous font la guerre. Ils font la guerre à la démocratie et à nos valeurs fondamentales. Appliquons une tolérance zéro et intervenons partout où ils agissent. Tel est le prix de notre liberté ! 
 
*Publié en espagnol le 10 mars 2019 dans elCatalán.es 

https://www.elcatalan.es/nos-enfrentamos-a-una-guerra-de-comunicacion-sin-precedentes-f-meylan-denuncia-la-manipulacion-secesionista-en-el-exterior

Les commentaires sont fermés.