07/08/2019

Société civile catalane (SCC) et les polémiques - Ma position

31F1738A-CDFF-4BE8-BAF5-3BF72CFE040C.jpeg

L’appareil séparatiste est un grand enfant à qui on a pas mis les limites suffisantes. C’est un immature, irrespectueux, égoïste, narcissique et capricieux. Surtout, il est dangereux !

On ne parle plus de débat politique et encore moins de tendre la main à qui que ce soit mais de rétablissement de l’État de droit. De dénoncer les délinquants et leurs complices où qu’ils soient. 

Lutter contre l’appareil séparatiste catalan est une affaire très sérieuse. Ce n’est ni chercher la gloire, ni se gargariser dans des groupes WhatsApp et encore moins se donner en spectacle ou monter des actions de marketing. 

Les risques personnels pour celles et pour ceux qui luttent sérieusement pour la démocratie et pour la liberté sont bien réels. Et j’en sais personnellement quelque chose. Les risques sont financiers, affectent l’intégrité tant physique que psychique, mais aussi le travail, l’entourage et la famille.

L’appareil séparatiste catalan est un cancer avec de trop nombreuses métastases en-dehors de l’autonomie catalane. Cela veut dire que ce n’est plus l’affaire seulement des catalans. Le monstre que l’autonomie catalane et l’Espagne ont laissé grandir durant des décennies a soudoyé, corrompu et contaminé hors des frontières ibériques. 

J’appelle de mes vœux à l’existence de partenaires sérieux, responsables, engagés, déterminés et emprunts de clarté tant dans le discours que dans les actes. 

 

François Meylan 

Catalunya peuple d’Espagne (CPDE)

Mercredi 7 août 2019

Les commentaires sont fermés.