07/01/2017

Une stupéfiante incapacité à se remettre en question !

FullSizeRender (10).jpgCes mauvais joueurs qui dénigrent l'élection Trump et le choix d'un peuple.

Alors que le président Obama tire sa révérence et que son successeur républicain Donald Trump s'installe aux affaires, certains milieux bien pensants - le regretté humoriste Coluche le caricaturait si bien... "ces milieux qui pensent qu'ils sont autorisés à penser à notre place" - en sont encore à chercher des justifications tout azimuts. Non plus pour expliquer comment "le monstre" Donald Trump a pu être élu face à "la blanche colombe" Hilary Clinton. Mais pour tenter, en vainc, d'expliquer comment eux - si bien pensants et si intelligents - ont été contrariés dans leurs pronostics. Ou encore pire, comment toutes celles et tous ceux qui ont préféré Donald Trump se sont trompés. Dans un premier temps, tout un monde des médias s'est révélé, avec une mauvaise foi crasse, inaptes à se remettre en question. Après nous avoir fabriqué une réalité qui n'était pas la réalité mais seulement le produit de leurs constructions mentales pseudo élitistes, ils ont tenté de mettre la responsabilité sur les instituts de sondages. Puis, on a fustigé les réseaux sociaux. Ensuite, c'est devenu la faute de Poutine et ses barbouzes. Et maintenant, on va chercher des études dites "scientifiques" pour nous expliquer in fine que les citoyennes et les citoyens qui ont voté le candidat républicain sont au mieux des peureux incapables de bousculer les dogmes. Au pire, ce sont des sinistres crétins.


Alors, appelons les choses telles qu'elles sont :


Oui ! Devoir choisir entre Hilary Clinton et Donald Trump c'était bien devoir choisir entre la peste et le choléra;

 
Non ! Comme l'ont encore très bien rappelé les philosophes Luc Ferry et Michel Onfray, la candidate démocrate n'est de très loin pas la blanche colombe que le diktat de la pensée unique voulait nous vendre;

 
Oui ! L'incapacité de se remettre en question et de reconnaître que l'on s'est trompé est une dramatique faiblesse !