19/09/2019

Autonomie catalane : l’argent n’a pas d’odeur pour Marie-Christine Jené !

F54A8F3C-448D-4F80-B96E-93F366454EE4.jpegQuelle n’a pas été notre surprise d’apprendre que celle qui scande régulièrement sa haine à l’endroit de tout ce qui est espagnol - tant sur Facebook que sur Twitter - jusqu’à se gargariser de démagogie quand elle porte aux nues le suprémaciste Quim Torra ou quand elle me traite publiquement et sans même me connaître d’espion infiltré d’extrême-droite et en fait la CEO d’une société fort profitable.

On s’en réjouit !

 

01485790-D376-41CE-A70F-FEA1D70F2E77.jpegSauf que la firme ITANOVA, à la tête de laquelle se trouve Marie-Christine Jené aux propos agressifs et appelant à la haine ne fait pas de distinction quand elle vend ses logiciels EasyProf à la Generalitat séparatiste ou au Gouvernement d’Espagne - entre autres, au Ministère de la Défense espagnol. 

 

72666668-1E44-41E3-A4A5-65F33EDFF0E4.jpegLa liste des clients prestigieux de l’entreprise fructueuse qui a pignon sur rue tant à Barcelone qu’à Paris est longue. 

On y trouve diverses entités de l’autonomie catalane mais aussi la pharmaceutique suisse Vifor ou encore la Poste suisse. 

Mais c’est quand on voit des unités du Gouvernement d’Espagne ou encore des Nations unies (ONU) contracter avec l’entreprise de celle qui participait encore à la dernière Diada à Paris avec une poignée de pelés que l’on comprend combien l’argent n’a pas d’odeur. 

Et de nous permettre de douter du sincère souci de Madame Jené pour la culture et pour l’identité catalane.

B311BA1D-0139-4C96-BE81-1C90ED67A858.jpegElle nous rappelle - son attitude - que des firmes jadis comme IBM ou Ford ont fait de l’argent avec l’Allemagne nazie.

Parce que l’argent n’a pas d’odeur. 

4CB997A4-E7B9-449D-AF8B-FD1F19641738.jpeg

Serait-elle une adepte, elle aussi, de feu le philosophe autrichien Karl Popper ?

Le savant prônait d’appuyer, à petits pas mais en insistant, sur les anomalies de la société en vue de tester le point de rupture. Chercher à encourager de nouveaux paradigmes. Rappelons que le spéculateur George Soros est un adepte célèbre de Karl Popper. 

La mise en pratique de son enseignement l’a rendu riche à milliards. Il n’a certes jamais provoqué les crises lui-même - du moins à ma connaissance - mais les a toujours accentuées, tel un vautour, en vue de faire toujours plus d’argent.

Et s’est toujours défendu que si ce n’était pas lui qui en profitait un autre le ferait à sa place. 

8C03B38D-41F0-46E1-AF7D-55A9919BCDE9.jpegDe se remplir d’un semblant de pouvoir. Combler un manque abyssal d’intériorité... ou chercher, en désespoir de cause, l’admiration de ses pairs.

Celui qui se plait à se décrire, dans les couloirs du WEF de Davos, comme un homme d’État sans État est, on le soupçonne, pas très éloigné, lui non plus, du conflit catalan. 

Cette crise qui fait tant souffrir sournoisement et à l’usure n’est qu’une débilité d’origine criminelle - soit un système de corruption en masse doublé d’achats d’influences - qui a fini par avoir raison de l’autonomie et de sa population.

Une occasion en or pour les affairistes de tout poils d’être à l’affût des nouveaux marchés et rapports de force qui pourraient s’en dégager. 

Marie-Christine Jené l’a très bien compris. Elle fait déjà de l’argent et probablement beaucoup avec toutes les parties en cause dans le conflit.

Ce n’est pas sans rappeler quand des super puissances vendaient des armes aux belligérants des deux camps. 

Quand l’Espagne ouvre son chéquier pour lui acquérir ses EasyProf, elle cesse momentanément, pour la businesswoman Jené, d’être franquiste, odieuse et puante !

809F4B5E-7288-4E96-9DD8-E07F9C58B8CA.jpegSouhaitant, tout-de-même, que les autorités compétentes se penchent sérieusement sur le berceau de ce qui pourrait devenir une question de sécurité nationale. 

10/08/2019

Catalogne : la bourde du « Monde diplomatique » qui fait la promotion de Marie-Christine Jené !

1C1DA770-41E4-47A3-8A3C-73B89500FBEC.jpegOn ne pouvait pas faire plus grossier ni plus débutant que de promouvoir la fabulatrice Marie-Christine Jené pour parler de la crise catalane. La thématique est beaucoup trop sérieuse !

Le « Monde diplomatique » l’a fait. C’est incompréhensible. Nous allons écrire à sa rédaction. Pour comprendre.

En attendant, nous avons contacté le journal, ce vendredi 9 août 2019, à deux reprises, par le biais du formulaire en ligne « courrier des lecteurs » et par Messenger. 

42DE3A0C-3909-49CB-9F9E-E142C30E1EA3.pngNombreux sont les Twits et les posts Facebook de Jené qui démontrent combien elle n’est en rien objective ni crédible sur la crise catalane et qu’elle appelle à la haine, à chaque occasion qui se présente. Qu’elle nage en plein fantasme. Fustigeant à tout va.

 

 

 

marie-christine jené crise catalane,marie-christine jené fabulatrice,marie-christine jené discréditéeEntre hurler sa haine contre Manuel Valls et tous ceux qui ne pensent pas comme elle; qualifier d’extrême-droite le parti politique du centre espagnol qu’est Ciudadanos (Cs); tenter de discréditer la correspondante du journal « Le Monde », à Madrid, Sandrine Morel; fustiger la maire de Barcelone parce que celle-ci accepte sa réélection et qu’elle n’est pas indépendantiste; confondre le Tribunal suprême avec la dictature franquiste et me qualifier moi-même, dans ses Twits - sans même me connaître, de dangereux spécimen, d’élément d’extrême-droite et de collabo des services secrets - on se demande d’ailleurs lesquels - Marie-Christine Jené ne fait plus même sourire.

Sa bêtise fait peur ! 

 

0C2DF925-F2C4-45EB-A8F2-00CD426E2B2B.pngElle a été rappelée à l’ordre ce vendredi 9 août 2019, par le biais de son compte Messenger. Elle s’expose en effet à des poursuites pénales pour apologie de la haine et pour calomnie à mon endroit. 

En outre, si ce personnage ne mérite de loin pas que nous lui accordions plus de temps, c’est avec la Rédaction du « Monde diplomatique » que nous comptons nous entretenir.

Affaire à suivre 

François Meylan, président et fondateur de « Catalunya peuple d’Espagne » (CPDE), Lausanne, association apolitique, à but non lucratif et enregistrée au Registre du commerce (RC) qui lutte contre le suprémacisme et le nationalisme dans l’autonomie catalane.