04/05/2019

Retour d’Auschwitz, miroir sur la Catalogne...

3997F8B6-3B68-4A3E-B8FF-10679CB8BF7A.jpegRetour de mon troisième voyage d’étude sur les camps nazis de Auschwitz et de Birkenau, à soixante kilomètres de la somptueuse ville de Cracovie, en Pologne, je ne peux m’empêcher de dresser le miroir de l’appareil séparatiste catalan versus suprémacisme. À ce propos, j’interviens dans les écoles en Suisse. Aussi bien auprès d’écoliers de 13 à 14 ans que d’étudiants en haute école de culture générale. En préalable, l’absence de mort dans l’autonomie catalane, depuis le début de la recrudescence d’un nationalisme exacerbé que l’on peut dater aux années 2011 et 2012 - apparition dans les rues de l’Estelada le drapeau à l’étoile inspirée de la révolution cubaine qui n’a rien d’officiel, la création du lobbyiste Diplocat et de l’Assemblée nationale catalane (ANC) la machine à manipuler les masses - n’est qu’un piège.

03871C6F-DD79-4E76-BBDF-57D3DCDF9CD2.jpegAu rythme où vont les choses, les morts sont déjà annoncés. Les similitudes avec la tragédie nazie sont nombreuses. Premièrement, le IIIème Reich est né des souffrances de la grande dépression. Le nationalisme catalan s’est enflammé avec la crise immobilière et financière sans précédent de la fin de la décennie 2010. Dans les deux cas, des dirigeants incompétents ont trouvé une cause extérieure à leurs médiocrités. Les juifs pour les uns et les Espagnols pour les autres. L’endoctrinement des écoles catalanes où on falsifie l’histoire et on cultive le sentiment d’oppression autant que l’on discrimine n’est pas sans rappeler l’endoctrinement des Jeunesses hitlériennes avec sa fabrication de centaines de milliers de jeunes totalement névrosés.

1F0C1BA3-1793-4324-BC34-568C8C1EBCEF.jpegDes individus sans intégrité qui n’ont pas été éduqué dans la sérénité ni dans l’amour mais au contraire dans la haine de l’autre. Celui qui est différent. Ces angoissés de la première heure évoluent dans une dimension psychique dualiste. Il ne exister que deux postures. Celle des prédateurs et celle des proies. Soit un monde noir ou blanc. Ainsi on fabrique des bataillons de pervers narcissiques prêts à exterminer l’autre. Celui qui ne pense différemment. Ou encore celui qui se permet d’être heureux. Le paravant d’un pacifisme de marketing n’est qu’un leurre. Ils ne sont en rien pacifistes. Ils sont seulement dans la manipulation, au quotidien. Ils ne savent pas fonctionner autrement. Ils n’ont eu que ce modèle.

8FD1BF34-847B-48B4-82E0-7BB43BD18DD7.jpegMentir et manipuler pour survivre dans le système d’endoctrinement et de culpabilisation qu’est celui de l’appareil séparatiste catalan. Le petit père de ce monde là qui n’est autre que le catalan corrompu et corrupteur Jordi Pujol nous rappelle les caractéristiques de dégénérescence émotionnelles de personnages tels qu’Hitler ou encore Staline. Autre similitude, c’est l’aspect criminel pécuniaire de la chose. Les juifs ont été spoliés et ont permis l’enrichissement du IIIème Reich. D’autres intérêts particuliers en ont grassement profité.

05DBE49D-8371-499B-8F79-A2223F7F34D3.jpegOn pense, en premier lieu, à la firme américaine IBM qui permettait le comptage automatique des déportés aux camps de la mort. Mais aussi à IG Pharma - consortium comprenant les allemands de la chimie allemande Bayer, BASF et Agfa. Et la liste des profiteurs du crime contre l’humanité est très longue. Plus proche de nous, les dignitaires serbes ont tiré profit des épurations ethniques, dans les Balkans, pour faire de juteuses affaires immobilières avec les objets dérobés. Il serait utile, pour la cas de l’autonomie catalane, de s’intéresser de très près aux intérêts particuliers tirant profit d’une Généralitat totalitaire et corrompue.

29/04/2019

Législatives espagnoles du 28 avril 2018, le communiqué de Catalunya peuple d’Espagne CPDE.

1C91943C-2D57-436D-AFA4-D251631EDCE5.jpegCommuniqué :

Quelque soit le positionnement de la majorité sur l’échiquier politique, le processus électoral espagnol de ce dimanche 28 avril 2018 a démontré, une nouvelle fois, l’attachement de la population espagnole à la constitution - garante d’un État de Droit et du vivre ensemble -, aux valeurs d’une démocratie moderne et à l’unité du pays. Celles et ceux qui ont œuvré, ces derniers temps, à l’intérieur comme à l’extérieur, pour diviser se sont montrés incapables, une fois encore, de rassembler une majorité de suffrages. Nous nous en réjouissons.

 

BFE065A3-E0C1-4DCC-8663-9BA4A92E0745.jpegPour autant, il reste encore beaucoup de travail et de ponts à reconstruire pour cicatriser les nombreuses blessures au sein de la société provoquées par le nationalisme et des intérêts particuliers.

La forte mobilisation aux urnes de ce dimanche est réjouissante et nous encourage à œuvrer avec tous nos moyens contre la subversion, la manipulation des masses et toutes les attaques quelqu’elles soient à l’encontre de la démocratie espagnole, pays moderne, pays ami, partenaire économique et politique de la Suisse.

 

François Meylan 

Pour le Comité
Lausanne, le 29 avril 2019